Menuiserie | Fermetures et Accessoires | Protection solaire | Motorisation | Machines et Outillage | Réseaux De Distribution | Services Et Equipements | Métalexpo
Accueil > Le salon > Interviews > Millet

Millet

Fabrice Millet,
Directeur général





Qu'est-ce qui a motivé votre présence sur le salon ?

Nous avons l'habitude de faire BATIMAT tous les deux ans. Nous n'étions plus présents à équipbaie depuis 2002. Nous sommes revenus après nous être aperçus qu'on ne touchait pas la même clientèle que sur BATIMAT. On a beaucoup plus affaire aux négoces et aux architectes prescripteurs sur BATIMAT. Sur équipbaie, on voit d'avantage de professionnels, poseurs de menuiseries, qui ne viennent pas forcément aux deux salons. C'est très complémentaire pour nous en tant que clientèle. Nous avions aussi de l'innovation à présenter.

Quelle est cette innovation que vous venez d'évoquer ?

On a reçu en 2009 à BATIMAT le Batimat de Bronze et la mention spéciale efficacité énergétique. On a remporté cette année sur équipbaie la médaille d’or au Concours de la Performance pour la gamme M3D, un système de quincaillerie sans élargisseur, qui permet de supprimer le pont thermique de l'élargisseur et celui du barillet. La gamme M3D permet d'avoir une finition intérieure en aluminium ou en bois, avec une finition extérieure en aluminium. Il existe deux versions : une en double vitrage et une autre en triple vitrage avec un store intégré, sur la même base de profil et avec la même finition extérieure. On a la possibilité de mixer toutes les configurations avec une performance thermique qui est aujourd'hui la plus importante du marché avec un Uw de 1,2 pour le double vitrage et de 0,9 pour le vitrage respirant.

Qu'est-ce qui vous a valu ce Trophée au Concours de la performance ?

C'est notamment l'éco-conception. Nous travaillons systématiquement sur des produits démontables en fin de vie. Nous essayons d'augmenter la performance thermique en diminuant la quantité de matière, donc l'énergie grise, en supprimant les silicones et colles qui sont des produits plutôt toxiques, ne permettant pas un recyclage aisé en fin de vie. Notre particularité est d'avoir un PDM (joint en caoutchouc) même pour l'étanchéité dans les angles, c'est à dire les assemblages des traverses et des montants.

Propos recueillis par Laurent Perrin – Batiweb.com

Partenaires PRESSE

WEB

ORGANISMES PROFESSIONNELS